Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE
DERNIERE MISE EN LIGNE

BORDURES DE TOITS
Les lambrequins
Imprimer -

On ne s’attend pas à trouver à Malakoff ces éléments d’architecture en bois fixés en bordure de toit. Ils sont en effet l’un des décors caractéristiques du chalet suisse et de l’architecture balnéaire du 19ème siècle. Ces petits éléments découpés à l’identique et juxtaposés côte à côte forment sur le bâtiment où ils sont employés une dentelle décorative. A Malakoff quelques arêtes de toits, de petites constructions et vérandas anciennes portent encore cette dentelle de bois en général peinte en blanc.

Malakoff possède encore ici et là encore quelques spécimens de cet art mis en valeur dans les expositions universelles de Paris. Le plus significatif se situe sentier du tir non loin du fameux bec de gaz Léon à quelques mètres du lieu où fut dressée la Tour Malakoff par Alexandre Chauvelot. Les dentelures et découpures aux motifs ornementaux qui agrémentent les rives du toit d’une petite maison attirent l’oeil du passant et inscrivent cette petite construction dans une époque que l’on devine révolue.

Apparus en France dans l’architecture urbaine à la fin du 19ème siècle les lambrequins sont des éléments de bois découpés à l’identique et juxtaposés côte à côte. Aujourd’hui, ils sont encore utilisés sur certaines petites constructions et fabriqués en série

Outre sa fonction décorative, de forme droite ou en vague, le lambrequin remplissait une fonction utilitaire en piégeant les eaux de ruissellement s’écoulant du toit en les faisant dégoutter verticalement en avant de la façade lui évitant l’humidité.

Frise en bois très à la mode et largement popularisé lors des expositions universelles de Paris, le lambrequin était fabriqué en fonction de la pente de la toiture pour une esthétique maximale, les découpages parfois ajourés apportant une touche d’originalité sur une façade.

Le lambrequin offrait une singulière décoration aux bordures de toit qu’il décorait à la façon des chalets Suisses, des villas des stations balnéaires de la belle époque ou encore des maisons exotiques des iles de la Réunion notamment.

Beau et utile à la fois le long d’une rive de toit, le lambrequin donnait l’aspect d’une dentelle de bois parfois très ouvragée comme celle qui se trouve sur la petite maison impasse du tir.

Certains lambrequins représentent des animaux, des symboles, des rinceaux de vigne ou encore des feuilles stylisées, des spirales, des coquillages...C’est toute une époque de construction qui est ainsi repérable ici et là. Il n’en reste à peine une dizaine dans toute la ville de Malakoff caché dans de petits jardins où visibles de la rue notamment impasse du Tir, rue Gabriel Péri, rue Jean Jaurès...



Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter