Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE
DERNIERE MISE EN LIGNE

CENTRE DE SANTE MARIE-THERESE
Le dispensaire en première ligne dans la lutte anti-vénérienne à Malakoff
Les années 1930-1936
Imprimer -

La syphilis considérée très longtemps comme une maladie honteuse est la plus redoutable des affections vénériennes produite par la contagion. A côté de ses dangers individuels, la syphilis exerce ses méfaits sur la famille et les enfants. Le dispensaire Marie-Thérèse s’engage très tôt dans la lutte contre « le péril vénérien » : visites à domicile, consultations, injections, réactions en laboratoire.. le dispositif est au point, le nombre de patients importants.

Dans les années 1930 le service anti-vénérien du dispensaire Marie-Thérèse dédié à la syphilis dirigé par les docteurs Tassin et Thoyer est très actif. Les soeurs infirmières avec une moyenne de 14000 visites à domicile chaque année, par leurs contacts permanents avec les familles, par les confidences qu’elles reçoivent arrivent à décider les malades se faire soigner au dispensaire. L’utilisation de fiches individuelles permet de suivre le malade et son entourage, de surveiller l’évolution de la maladie, les conditions d’hygiène...

Depuis quelques années déjà la réputation et le sérieux du dispensaire ont balayé les réticences et les craintes des médecins privés de la ville. Seul centre anti-vénérien à Malakoff ils renvoient vers le dispensaire Marie-Thérèse leurs propres malades dépistés dans leurs cabinets soit pour un examen en laboratoire, soit même pour un traitement.

Le dispensaire étant agréé, des surintendantes (Assistantes Sociales d’entreprises) demandent de continuer au dispensaire ou par les infirmières à domicile des traitements commencés ou indiqués dans différents centres du Canton.

Le bilan statistique 1930-1936 est donc particulièrement élevé concernant les injections et les réactions Bordet-Wassermann en laboratoire qui permettent de rechercher les anticorps contre la syphilis.

Sources : Rapport au Préfet de la Seine, 9 juillet 1937. Archives CMT B2


Affiches de la campagne de lutte contre les maladies vénériennes dans les années 30


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter