Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 283
MALAKOFF PATRIMOINE
DERNIERE MISE EN LIGNE

MATERIAUX
La pierre meulière dans les sous-sols et les maisons de Malakoff
Imprimer -

Les matériaux utilisés pour bâtir les maisons sont intrinsèquement marqués par leur territoire d’extraction. Dans toutes les régions les matériaux traditionnels ont été trouvés sur les lieux mêmes de la construction. Paris et les parties anciennes des villes de banlieue se sont ainsi construites avec les pierres et les moellons de calcaire extraits du sous-sol francilien, notamment tirés des carrières de Malakoff

La meulière a connu trois types d’emploi inégaux à Malakoff. L’inventaire du patrimoine de la ville en 1989 a constaté qu’elle était peu employée au pignon des maisons (4%) ou en façade (6%). Elle se rencontre dans une proportion non négligeable en soubassement des maisons (10%).
Le nom meulière vient du fait qu’autrefois ces roches au pouvoir abrasif reconnu étaient utilisées pour confectionner des meules à grains en usage dans les moulins à vent et à eau, bien avant de servir de matériaux de construction
 
La pierre meulière est une roche calcaire siliceuse d’origine sédimentaire. Son aspect est souvent bréchique et c’est par dissolution du calcaire que se forment les meulières caverneuses qui apparaissent trouées comme certains gruyères.
C’est une roche formée par altération chimique de calcaire ou de marnes lacustres il y a environ 45 millions d’années. Elle est constituée de parties siliceuses au milieu de restes du calcaire d’origine dans lesquels on y retrouve parfois des fossiles.
La silice provient de l’altération des sols riches en argiles (au cours de périodes sèches). La dissolution du calcaire conduit à la formation d’une roche avec des sortes d’alvéoles. Cette structure rugueuse et vacuolaire lui communique un certain pouvoir d’isolation qui était très apprécié dans les constructions entre 1850 et 1950.

Des gisements en région parisienne

Il existait au 19ème siècle de nombreux gisements de meulière aux alentour de Paris, dont sur certains secteurs sous la ville de Malakoff, c’est pourquoi cette pierre a beaucoup servi dans la construction des maisons et des immeubles entre 1880 et 1930 créant un style nouveau tant pour l’habitat individuel que collectif, et aussi pour les établissements industriels. On a même donné le nom de « meulière » à certaines villas typiques de la banlieue. Cette appellation est toujours fréquemment employée par les agences immobilières.
 
La pierre meulière que l’on remarque facilement à son aspect gris à gris jaune et rouge -parce qu’elle rouille par altération- et ses innombrables trous, caractérise le mieux le style architectural de beaucoup de maisons des communes limitrophes de Paris.
 
L’emploi de la meulière se faisait surtout dans les parties les plus exposées à l’humidité comme les soubassements et les sous-sols. Cette pierre aux caractères minéralogiques très forts avait aussi l’avantage de bien retenir le mortier qui s’y liait facilement en remplissant toutes les cavités dont elle est criblée. Le mortier résistait donc sans altération à toutes les influences climatiques. Un bon matériau de construction prélevé sur place, limitant ainsi les frais de transports.
 

 La meulière très présente dans les constructions de pavillons à Malakoff


Malakoff patrimoine - Site internet participatif
>> Nous contacter